LGV RHIN-RHONE et AUTOROUTE A 39

 

LGV RHIN - RHONE

 

La Commune de Soirans est traversée par la ligne LGV Rhin-Rhône. Au cours des décennies à venir Soirans sera probablement encore concerné par d'autres branches de ce TGV et sera probablement situé à proximité d'un noeud ferroviaire important. La période actuelle est décisive pour chacun des projets bien que leur état d'avancement soit différent.

Le TGV en provenance de Mulhouse dans la Forêt de Soirans

pont LGV ForêtCelui de la branche Est, Mulhouse-Dijon est le plus avancé, puisque la première phase, Belfort - Soirans est opérationnelle depuis décembre 2011 (le 11 décembre). Les travaux de la deuxième phase ne sont plus d'actualité pour l'instant.

Cliquer ici pour lire "Archéologie sur la 2ème phase de la LGV Rhin-Rhône : premières découvertes en Bourgogne"

   Le pont-rail de la Forêt de Soirans

autorail arrivée

 

Lors des essais, en 2011, les élus ont pu découvrir en avant-première la nouvelle ligne dans un autorail jaune et rouge des années soixante.

 

 

 

 

Les élus de Soirans ont toujours été très vigilants sur ces projets de TGV. Dès les premières consultations il a été demandé le respect des zones naturelles, l'éloignement des zones urbanisées, des aménagements paysagers, des protections acoustiques et l'utilisation des voies anciennes en les aménageant en lignes grande vitesse a été préconisé. Les projets conduits par Réseau Ferré de France en ont tenu plus ou moins compte en ce qui concerne Soirans. Le respect de la Forêt et de l'environnement (eau, paysages, faune, flore) ainsi que la mise en place de protections acoustiques restent des priorités.

Actuellement la branche Est utilise la ligne actuelle de Soirans à Dijon.

 

AUTOROUTE A 39

 

péage Ouverte en 1996, l'autoroute A 39 a contribué au développement de la Commune, notamment en la rapprochant de la zone urbaine de Dijon et en permettant l'accès à une grande partie du réseau autoroutier français, grâce à la gare de péage située à moins de 500 m du village. Cette opportunité remarquable devrait permettre la création d'une zone d'activités économiques et contribuer ainsi au développement économique du Val de Saône.

La construction de l'autoroute A 39 « grosse affaire, grosse nuisance atténuée grâce à une forte ténacité et à la compréhension de tous les partenaires », a paradoxalement permis à la Commune d'asseoir sa vocation forestière en perdant 7 hectares de sa forêt communale avant d'en acquérir 12,5 de forêt privée. De plus le remembrement a permis d'acquérir 5 hectares de terres qui ont été plantées en chênes.

 

En 2001 la Commune a également, acquis plus de 100 ha de forêt privée.

 

infr_21609_1.jpg